Thé-02Expérience en vie réelle (46 mois de suivi) de l'Omalizumab dans une cohorte française de patients atteints d'urticaire chronique

Thérapeutiques
C. Mansard 1, ,*I. Boccon Gibod 1, M.T. Leccia 1, L. Bouillet 1.
CHU Grenoble - La Tronche (France)

*Auteur(s) correspondant(s).
Adresse email : cmansard@chu-grenoble.fr (C.Mansard)
Introduction

L'Omalizumab a prouvé dans les études cliniques son efficacité et sa bonne tolérance dans le traitement de l'urticaire chronique spontanée (UCS)  sévère. La posologie AMM est de 300 mg toutes les 4 semaines. Les données de vie réelles sont peu nombreuses. Notre objectif est d'évaluer l'intérêt de l'Omalizumab chez les patients UCS traités en vie réelle.


M├ęthodes

Analyse rétrospective monocentrique (CHU Grenoble) d'une cohorte française de patients UCS résistants aux anti-histaminiques à quadruple dose traités par Omalizumab  de mai 2013 à janvier 2017. La qualité et le délai de réponse, la durée du traitement et la tolérance à l'Omalizumab ont été analysés. L'efficacité du traitement a été évaluée à partir des données cliniques : réponse au traitement (scores Cu-QoL,AE-QoL, UCT, AAS28 et UAS7) et l''intervalle entre 2 injections a été individualisé selon la réponse aux premières injections.L'intervalle entre 2 injections a été établi en fonction de la réponse et des effets secondaires et a permis de mettre en évidence des facteurs favorisant la réponse au traitement (durée d'ancienneté de la maladie, réponse rapide au traitement...).


R├ęsultats

N= 105 patients (85 femmes) de 16 à 89 ans atteints d'UCS sévère suivis sur 46 mois. 85% des patients présentent des angioedèmes. La durée de la maladie varie de 6 mois à 15 ans. 87% des patients traités par omalizumab ont une réponse complète à 6 mois dont 70% dès la seconde injection, 6% une réponse partielle et 4% de non réponse. La réponse complète a été initialement définie par une amélioration de la qualité de vie > 80%  puis par UAS7 =0 et AAS=0. La durée du traitement par Omalizumab a été de 2 à 38 mois. L'intervalle entre est 2 injections est en moyenne de 5 semaines . Aucun arrêt de l'Omalizumab n'a été lié aux effets secondaires.30% des patients ont présenté des évènements indésirables : asthénie, céphalées, nausées. Cinq patients ont  interrompu le traitement traitement depuis 1 an sans récidive à ce jour.


Discussion

Conclusion

En vie réelle, sur 105 patients, la gestion individualisée de l'intervalle de traitement par Omalizumab a permis l'obtention d'une réponse supérieure aux essais cliniques avec une nette amélioration de la qualité de vie.


Bibliographie