Pédia-06Projet VIRASTHMA 2 : Profils cliniques et microbiologiques dans l’asthme du jeune enfant (< 5 ans) au moment d’une exacerbation sévère : analyse intermédiaire à 14 mois

Pédiatrie
S. Lejeune 1, ,*P. Gosset 2, I. Engelman 3, A. Dewilde 3, R. Dessein 4, G. Pouessel 5, H. Ducoin 6, S. Mitha 7, C. Delvart 8, S. Boileau 9, A. Le Mee 10, C. Bonnel 11, C. Thumerelle 1, C. Mordacq 1, A. Deschildre 1.
1Unité de pneumologie-allergologie pédiatrique, pôle enfant, hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille, Université de Lille 2, 59037 Lille cedex - Lille (France), 2) Infection pulmonaire et immunité innée – équipe 12, Centre d’infection et d’immunité de Lille, INSERM Unité 1019, CNRS UMR 8204, Institut Pasteur de Lille, 59019 Lille cedex - Lille (France), 3Service de Virologie, centre de biologie pathologie, CHRU de Lille, Université de Lille 2, 59037 Lille cedex - Lille (France), 4Service de Bactériologie, centre de biologie pathologie, CHRU de Lille, Université de Lille 2, 59037 Lille cedex - Lille (France), 5Service de pédiatrie, centre hospitalier de Roubaix V. Provo, 59056 Roubaix cedex - Roubaix (France), 6Service de pédiatrie, centre hospitalier de Lens E. Schaffner, 62037 Lens cedex - Lens (France), 7Service de pédiatrie, centre hospitalier de Lens E. Schaffner, 62037 Lens cedex7 Lille cedex - Lens (France), 8Service de pédiatrie, centre hospitalier d’Arras, 62022 Arras cedex - Arras (France), 9Service de pédiatrie, centre hospitalier de Douai, 59507 Douai cedex - Douai (France), 10Service de pédiatrie, centre hospitalier de Tourcoing G. Dron, 59200 Tourcoing - Tourcoing (France), 11Service de pédiatrie, centre hospitalier de Béthune Beuvry, 62408 Béthune cedex - Béthune (France)

*Auteur(s) correspondant(s).
Adresse email : lejeunestephanie86@gmail.com (S.Lejeune)
Introduction

La physiopathologie de l’asthme du jeune enfant (< 5 ans) reste mal connue. L’étude VIRASTHMA 2 a pour objectif principal de préciser le statut inflammatoire et microbiologique au moment et à distance d’une exacerbation chez des enfants asthmatiques d’âge préscolaire, puis de suivre les enfants inclus jusque l’âge de 7 ans. L'objectif à partir de ces données préliminaires est de décrire les caractéristiques cliniques, le statut microbiologique (virologique et bactériologique) au moment d’une exacerbation et à l’état stable.


Méthodes

Etude observationnelle prospective multicentrique dans la région Hauts-de-France initiée en février 2015. Les enfants âgés de 1 à 5 ans, répondant à la définition de l’asthme sont inclus lors d’une hospitalisation pour une exacerbation sévère, en l’absence d’autre maladie connue. Les données cliniques, le statut virologique par écouvillonnage et le statut bactériologique sont relevés aux temps T1 (exacerbation) et T2 (état stable). L’analyse porte sur les 51 patients inclus au 15/04/2016.


Résultats

Nous avons noté des antécédents d’atopie au 1er degré chez 78 % des enfants, une rhinite allergique chez 20 %, une allergie alimentaire chez 8 %, une dermatite atopique chez 39 %, une atopie (pricks-tests et/ou IgE spécifiques positifs) chez 51 %. Trente-six enfants (71 %) présentaient un phénotype exacerbateur fréquent (≥ 2 exacerbations sévères sur les 6 derniers mois). Quatre-vingt-dix pour cent des prélèvements viraux étaient positifs, 83% à Rhinovirus, 22% de co-infections virales. Les principales bactéries mises en évidence ont été Moraxella catarrhalis et Haemophilus influenzae. Au temps T2, 56% des enfants ont fait une nouvelle exacerbation, 44 % des prélèvements viraux ont été positifs, majoritairement à Rhinovirus.


Discussion

Conclusion

Dans une population de jeunes enfants avec un asthme sévère, nous confirmons la grande fréquence de l’atopie, le rôle majeur des virus et en particulier des rhinovirus dans l’exacerbation, mais aussi leur présence à l’état stable. Tenir compte de la fréquence ou de la sévérité des exacerbations, de l’atopie et de l’environnement microbiologique pourrait permettre une approche phénotypique pertinente en termes de stratégie thérapeutique.


Bibliographie