mardi, mardi 16 avril 2013
mercredi mercredi 17 avril 2013
S1 08h30 > 09h00 Ouverture du congrès Amphithéâtre Bordeaux
  • Présidents : J-P. Jean-Pol Dumur (Aix-en-Provence), B. Benoît Wallaert (Lille)
Atelier M-At1 09h00 > 12h30 EFR adulte : première approche Salle 332-3
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Citer les 3 indications principales d'une EFR
• Lister les principales conditions de bonne réalisation d'une spirométrie
• Enumérer les paramètres ventilatoires mesurables

  • Expert : R. Ridha Charfi (Tunis)
  • Animateurs-Organisateurs : F. Flore Amon-Tanoh-Dick (Abidjan), A. Alexandra Blanc (Aix-en-Provence)
  • Rapporteur : B. Besma Ourari (Tunis)
Atelier M-At2 09h00 > 12h30 Tests cutanés et épicutanés aux aliments natifs Salle 311-2
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Décrire les différentes méthodes de réalisation des tests cutanés et épicutanés avec les aliments natifs
• Préciser la pertinence et les délais de lecture qui permettent d'interpréter les tests
• Préciser les durées de conservation des aliments et leur coction en rapport avec leur pouvoir de réactivité cutanée

  • Animateur-Organisateur : M. Montserrat Agell-Perello (Hyères)
  • Expert-ANAFORCAL : V. Valérie Liabeuf (Marseille) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : N. Nhân Pham-Thi (Paris)
  • Rapporteur : M. Marème Chauvin-Diallo (Dakar Fann)
Atelier M-At3 09h00 > 12h30 Réintroduction alimentaire chez l’enfant (pour le lait, l'œuf et l'arachide) Salle 313
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Lister les 3 principales indications d'un test de réintroduction alimentaire pour le lait, l'œuf et l'arachide
• Décrire les modalités de réintroduction pour chacun de ces 3 aliments
• Citer les principaux critères de sécurité requis

  • Animateur-Organisateur : I. Isabelle Henry-Daubas (Toulon)
  • Diététicienne : R. Rachel Pontcharraud (Toulouse)
  • Expert-ANAFORCAL : A. Agnès Juchet (Toulouse) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : D. Dominique Sabouraud-Leclerc (Reims) Voir détails
  • Rapporteur : N-S. Nawel-Sophie Naji (Casablanca)
Atelier M-At4 09h00 > 12h30 Angio-oedèmes récidivants : comment les explorer et les traiter ? Salle 330-1
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Lister les 5 principaux signes cliniques évocateurs d’un angio-œdème (AO) non histaminique
• Lister les 3 principaux dosages biologiques utiles pour distinguer un mécanisme histaminique et non histaminique
• Citer au moins 2 thérapeutiques qui peuvent aggraver un AO à bradykinine
• Citer 3 thérapeutiques qui peuvent améliorer un AO à bradykinine

  • Animateur-Organisateur : N. Nadine Masy (Halle) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : J. Jérôme Laurent (Bourg la Reine)
  • Expert-Hospitalier : D. Denise Ponard (Grenoble) Voir détails
  • Rapporteur : E. Emmanuel Florent (Fort-de-France)
10h30 > 11h00 Pause
S2 10h30 > 12h00 Conférence de presse Salle 341
M7 11h00 > 12h30 Allergie au chat Salle 351
Présent dans plus de 25% des foyers français, le chat est un fort pourvoyeur de pathologies allergiques, placé en troisième position derrière les acariens et les graminées dans plusieurs grandes enquêtes épidémiologiques. L’éviction des allergènes du chat est difficile, du fait de leur caractère volatile et de leur faible poids moléculaire. La question de savoir si le chat doit être laissé au domicile des très jeunes enfants atopiques n’est pas complètement tranchée. Quelle place enfin peut-on accorder à la désensibilisation au chat ?
  • Modérateurs : M. Martine Drouet (Angers), B. Bruno Girodet (Lyon)
11h00 INT45 Epidémiologie, aspects cliniques Voir détails > M. Michel Miguéres (Toulouse) 11h30 INT46 L’éviction est-elle recommandée ? Est-elle possible ? > A. Anne Casset (Strasbourg) 12h00 INT47 Place de l’immunothérapie spécifique Voir détails > F. François Lavaud (Reims)
M9 11h00 > 12h30 Communications orales (1) Salle 353
Communications longues
> Sensibilisation de contact aux pansements modernes : étude préliminaire sur 327 patients avec ulcérés chroniques de jambe > A. Valois (Vandoeuvre-Lès-Nancy) - Résumé Derm-4
> L'hypersensibilité (HS) aux bêtalactamines (BL) chez les enfants mucoviscidosiques : résultats d'une étude effectuée dans un centre de ressources contre la mucoviscidose (CRCM) et d’allergie médicamenteuse > R. Matar (Paris) - Résumé Medi-4
> Intérêt du dosage des IgG anti-ammonium quaternaire dans le choc anaphylactique aux curares > P. Nicaise-Roland (Paris) - Résumé Medi-5

Communications courtes
> Moi Ninette, cinq ans, ma maladie, mon gros Ouhaha... > J.-F. Nicolas (Lyon) - Résumé Derm-1
> Caractéristiques des dermatites de contact aux protéines d'origine professionnelle > C. Poreaux (Nancy) - Résumé Derm-2
> L’implication de lymphocytes T spécifiques de médicament n’est pas systématique dans les toxidermies aux béta-lactamines > S. Arnaud (Pierre Bénite) - Résumé Derm-3
> Analyse des réactions croisées entre les différents produits de contraste iodés > B. Lerondeau (Nancy) - Résumé Medi-1
> Evaluation à 4 ans d’un protocole d’accoutumance à l’aspirine consensuel dans le Grand Ouest : expérience du CHU de Nantes > S. Vildy (Nantes) - Résumé Medi-2
> Anaphylaxie médicamenteuse sévère : analyse de 333 cas enregistrés par le Réseau d’Allergovigilance sur une période de 9 ans (2002-2010) > J.-M. Renaudin (Epinal) - Résumé Medi-3

  • Modérateurs : E. Evelyne Bloch-Morot (Boulogne-Billancourt), C. Cécile Chenivesse (Paris)
Réunions satellites RS 12h45 > 14h15 DPC ANAFORCAL Salle 336-7
M11 14h30 > 16h00 Actualités en Allergologie (1) Amphithéâtre Bordeaux
Cette première session d’actualités se propose de rapporter les découvertes les plus récentes dans le domaine des allergies ORL, des allergies professionnelles et de faire un point d’actualité thérapeutique dans la dermatite atopique dont la connaissance est nécessaire en pratique clinique.
  • Modérateurs : S. Serge Ade (Cotonou), A. Agnès Cheynel (Chambéry), G. Guy Dutau (Toulouse)
14h30 INT7 ORL Voir détails > A. André Coste (Créteil) 15h00 INT8 Thérapeutiques dans la dermatite atopique Voir détails > F. Franck Boralevi (Bordeaux) 15h30 INT8bis Allergie professionnelle Voir détails > J-M. Jean-Marie Renaudin (Epinal)
M12 14h30 > 16h00 Communications orales (2) Salle 353
Communications longues
> Induction de tolérance à la pomme en cabinet de ville chez 45 patients présentant un syndrome oral aux rosacées
> M. Bouvier (Lyon) – Résumé Ali-4

Communications courtes
> L'allergie au sarrasin : caractéristiques de patients suivis en Ille et Vilaine > N. Hesse (Rennes) - Résumé Ali-1
> Anaphylaxie aux traces de lait chez deux adultes : succès de l’induction de tolérance orale au lait de vache sous OMALIZUMAB > M. Cerutti (Pierre-Bénite) - Résumé Ali-2
> La gestion des aliments utilisés pour le diagnostic et le traitement des allergies alimentaires > Z. Asbati (Nancy) - Résumé Ali-3
> Evolution de la batterie standard de 1971 à 2011 > A. Schoeffler (Nancy) - Résumé All-1
> Réactions croisées entre les allergènes du pollen de bouleau et du chêne pédonculé > K. Lièvre (Vandeuil) - Résumé All-2
> Comparaison du potentiel allergène de 29 génotypes de blé dont des lignées génétiquement modifiées > S. Denery-Papini (Nantes) - Résumé All-3
> Vers une prédiction du seuil réactogène des patients allergiques à l’arachide sur la base des taux d’IgE circulantes dirigées contre 5 allergènes recombinants > C. Richard (Vandoeuvre-Lès-Nancy) - Résumé All-4
> Allergie au lait de chèvre : identification des épitopes responsables de l’absence d'allergénicité croisée entre caséines β caprine et bovine > H. Bernard (Gif-Sur-Yvette) - Résumé All-5

  • Modérateurs : J. Jérôme Laurent (Bourg la Reine), R. Ruth Navarro (Nice)
M14 14h30 > 16h00 Actualités francophones Salle 351
La participation au CFA des allergologues en provenance des pays francophones augmente chaque année. Elle représente actuellement un tiers des inscrits. Une nouvelle session « Actualités Francophones » a été créee lors du CFA 2012. Ses objectifs étaient de mettre en valeur des travaux et des conférenciers de l’espace francophone et de favoriser la coopération scientifique. Au cours du CFA 2013, les résultats de deux études à caractère essentiellement épidémiologique seront présentées, l’une sur la sensibilisation aux aliments principaux chez des enfants de 3 à 14 ans vivant au Maghreb et en Afrique sub-saharienne de l’Ouest, l’autre sur la sensibilisation au pollen de palmier-dattier (Phoenyx dactylifera) chez des adultes des 3 pays du Maghreb travaillant et/ou vivant dans les palmeraies. La troisième communication a pour but de mettre en valeur 3 auteurs francophones ayant présenté des posters innovants.
  • Modérateurs : J-P. Jean-Pol Dumur (Aix-en-Provence), Y. Youness El Gueddari (Rabat), A-B. André-Bernard Tonnel (Lille)
14h30 INT12 Etude comparée de la sensibilisation à cinq aliments chez l’enfant au Maghreb et en Afrique sub-saharienne Voir détails > R. Rezaik Cheikh (Tunis) 15h00 INT13 Etude comparative de la sensibilisation au pollen de palmier-dattier dans trois pays du Maghreb chez des adultes exposés Voir détails > G. Ghania Malki (Alger) 15h30 INT14 Communications orales sélectionnées
Atelier M-At8 14h30 > 18h00 Hypersensibilité aux additifs Salle 311-2
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Définir ce qu'est un additif
• Citer 5 additifs alimentaires responsables de réactions d'hypersensibilité non IgE médiée
• Citer 3 additifs alimentaires responsables d'hypersensibilité IgE-dépendante
• Enumérer les étapes du bilan en cas de suspicion d'hypersensibilité à un additif

  • Animateur-Organisateur : A. Abdenour Benyounes (Alger)
  • Expert-ANAFORCAL : X. Xavier van der Brempt (Marche-en-Famenne) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : M. Martine Drouet (Angers) Voir détails
  • Rapporteur : N. Nacéra Benammar-Bouayed (Tlemcen)
Atelier M-At9 14h30 > 18h00 Allergie alimentaire : évaluer la gravité pour adapter la prise en charge Salle 313
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Enumérer les critères diagnostiques d'une allergie alimentaire non sévère
• Enumérer les critères diagnostiques d'une allergie alimentaire grave
• Adapter le contenu de la trousse d'urgence à la sévérité de l'allergie alimentaire
• Lister les marqueurs biologiques actuels orientant vers une allergie alimentaire grave
• Citer les orientations thérapeutiques dans la prise en charge au long cours d'une allergie alimentaire grave

  • Animateur-Organisateur : M. Monique Gouranton (Les Abymes) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : S. Stéphane Guez (Bordeaux) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : M. Martine Morisset (Luxembourg)
  • Rapporteur : Y. Yacouba Toloba (Bamako)
Atelier M-At10 14h30 > 18h00 Tests médicamenteux en pratique de ville Salle 330-1
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Lister les 3 situations cliniques ou pathologies à ne pas tester en ville
• Enumérer les 3 principales classes thérapeutiques pour lesquelles des tests cutanés sont validés
• Ecrire les concentrations à utiliser pour les tests cutanés médicamenteux validés
• Nommer 4 règles de sécurité indispensables à la pratique des tests médicamenteux

  • Animateur-Organisateur : M. Michel Anton (Nantes)
  • Expert-ANAFORCAL : D. Dominique Giamarchi (Montauban)
  • Expert-Hospitalier : F. François Wessel (Nantes)
  • Rapporteur : A. Abdelkader Attia (Oran)
Atelier M-At11 14h30 > 18h00 Tryptasémie et mastocytose : approche pratique Salle 334
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Définir les indications et l’interprétation du dosage de tryptasémie
• Indiquer les examens à pratiquer devant une tryptasémie de base élevée
• Citer les signes caractéristiques en faveur d’une mastocytose devant une lésion pigmentaire
• Lister les formes pédiatriques de mastocytose et leur pronostic
• Rédiger les conseils à donner au patient pour éviter les manifestations paroxystiques

  • Animateur-Organisateur : L. Lucile Courvoisier (Oullins) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : C. Claire Mailhol (Toulouse) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : C. Claire Bernier (Nantes) Voir détails
  • Rapporteur : V. Véronique Lustgarten-Grillot (Nice)
Atelier M-At12 14h30 > 18h00 Eruptions cutanées non allergiques de l’enfant Salle 336-7
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Reconnaitre les 5 principales éruptions cutanées non allergiques de l’enfant pouvant évoquer une allergie
• Citer 4 éruptions cutanées pour lesquelles l’utilisation de corticoïdes est contre-indiquée

  • Animateur-Organisateur : F. François Saint-Martin (Villebon-Sur-Yvette) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : F. François Payot (Lyon)
  • Expert-Hospitalier : M-S. Marie-Sylvie Doutre (Bordeaux)
  • Rapporteur : M. Michel Thiakane (Dakar-Fann)
16h00 > 16h30 Pause
M17 16h30 > 18h00 Controverses (1) Salle 342 AB
La session des controverses est toujours un moment très attendu où s’affrontent non seulement les arguments, mais aussi les personnalités des orateurs. Au-delà de son aspect distrayant, cette séance, au caractère à dessein exagéré des arguments utilisés par les deux adversaires, a pour objectif d’amener les participants à une réflexion approfondie dans des domaines encore non-consensuels (et ce n’est pas ce qui manque en allergologie).
  • Modérateurs : M. Montserrat Agell-Perello (Hyères), B. Benoît Wallaert (Lille)
L’enfant allergique peut être opéré des amygdales et des végétations
16h30 INT21 POUR Voir détails > O. Olivier Choussy (Rouen)
16h30 INT22 CONTRE Voir détails > O. Olivier Malard (Nantes) Les EFR sont inutiles dans le suivi de l’asthme de l’enfant
17h00 INT23 POUR Voir détails > N. Nicole Beydon (Paris)
17h00 INT24 CONTRE Voir détails > D. Daniel Siret (Saint-Nazaire) Le régime d’éviction alimentaire est nécessaire dans le syndrome oral
17h30 INT25 POUR Voir détails > A. Anne Broue-Chabbert (Toulouse)
17h30 INT26 CONTRE Voir détails > E. Etienne Bidat (Paris)
M19 16h30 > 18h00 Communications orales (3) Salle 353
Communications longues
> Une exposition respiratoire ou cutanée à des protéines d’arachide induit une sensibilisation et favorise une sensibilisation ultérieure par voie orale sans adjuvant Th2 > S. Wavrin (Gif-Sur-Yvette) - Résumé Rech-4

Communications courtes
> Une première sensibilisation à un allergène alimentaire induit une aggravation du phénotype asthmatique dans un modèle d'asthme aux acariens > A. Magnan (Nantes) - Résumé Rech-1
> Implication du Rhinovirus dans l’asthme : réinfection ou persistance de l’infection ? > C. Mordacq (Lille) - Résumé Rech-2
> Effet protecteur de bactérie lactique sur la structure épithéliale intestinale de la souris Balb/c immunisée par voie intra-péritonéale à la b-lactoglobuline > W. Dib (Oran) - Résumé Rech-3
> Les cellules Natural Killer induisent l’apoptose et l’activation des éosinophiles > A. Awad (Lille) - Résumé Imm-1
> La vitamine A peut-elle corriger le défaut d'induction de tolérance des premières semaines de vie et induire une meilleure protection contre l'asthme allergique ? > M. Turfkruyer (Nice) - Résumé Imm-2
> Intérêt du dosage en pratique clinique des IgE recombinants des venins d’hyménoptères > N. Hutt (Strasbourg) - Résumé Imm-3
> L’expression du récepteur aux immunoglobulines polymériques est diminuée dans la rhinite allergique et la polypose nasosinusienne > C. Hupin (Bruxelles) - Résumé ORL-Oph-1

  • Modérateurs : R. Robert Gaussorgues (Montpellier), C. Claude Ponvert (Paris)
Réunions satellites RS 18h00 > 19h30 Rencontre Capacité / DESC Salle 351
Réunions satellites RS 18h00 > 19h30 Réunion groupe Insectes piqueurs Salle 311-2
Réunions satellites RS 18h00 > 19h30 Réunion groupe Allergènes moléculaires Salle 313
Réunions satellites RS 18h00 > 19h30 Réunion groupe de la Société Francaise de Psychoallergologie Salle 330-1
Réunions satellites RS 18h00 > 19h30 Réunion groupe Anaphylaxie Salle 332-3
Réunions satellites RS 18h00 > 19h30 Réunion du GRETAA Salle 334
Réunions satellites RS 19h00 > 20h00 Assemblée générale SYFAL Bateau le Dauphin, face au 34 av. de New-York, 16e
jeudi jeudi 18 avril 2013
J5 08h30 > 10h00 Allergie au latex. Faut-il encore s’en préoccuper ? Salle 351
L'allergie au latex est devenue une préoccupation importante en pathologie professionnelle. Dans les années 80, près de 10% du personnel soignant présentait une sensibilisation au latex. Il faisait partie des deux principaux allergènes professionnels avec des risques de réaction anaphylactique lors d'intervention chirurgicale.
Depuis la mise en place d'une politique d'utilisation de gants hypoallergéniques voire même la disparition de l'utilisation du latex dans les centres de soins, la fréquence d'allergie au latex a-t-elle baissée ?
Par ailleurs, le développement des allergènes recombinants nous a permis de préciser les sensibilisations ou les allergies au latex vraies. Quels sont les allergènes qui nous permettent de suspecter une allergie cliniquement pertinente ?
Le latex n'est pas toujours la cause de manifestations cutanées à son contact.
A l'issue de cette session, les allergologues auront des idées beaucoup plus précises sur l'importance de cette allergie en 2013.

  • Modérateurs : C. Claire Mailhol (Toulouse), D. Daniel Vervloet (Marseille)
08h30 INT88 Qu’en reste-t-il ? Voir détails > D-A. Denis-André Charpin (Marseille) 09h00 INT89 Sensibilisation ou allergie au latex ? Voir détails > C. Carine Metz-Favre (Strasbourg) 09h30 INT90 Et si ce n’était pas le latex ? > M-T. Marie-Thérèse Guinnepain (Paris)
J6 08h30 > 10h00 Communications orales (4) Salle 353
Communications courtes
> Allergies respiratoires à caractère professionnel chez les travailleurs du vignoble champenois > K.-L. Nguyen (Reims) -
Résumé Pneu-1
> Prévalence de l'asthme et de la sensibilisation allergique chez les enfants scolarisés en Guadeloupe > C. Raherison (Bordeaux) - Résumé Pneu-2
> Évaluation de l’aerocontamination fongique dans l’environnement intérieur des enfants asthmatiques à Annaba (Algérie) > S. Meharzi (Annaba) - Résumé Env-1
> Analyse en cluster des différents types d’environnement de patients allergiques vus en visite à domicile à Strasbourg par les conseillers médicaux en environnement intérieur (CMEI) entre 2007 et 2012 > F. Rath (Strasbourg) - Résumé Env-2
> Efficacité d'un comprimé sublingual de pollens de 5 graminées chez les patients mono- et poly-sensibilisés : analyse des données poolées de 4 études cliniques > D. Basset-Shème (Valence) - Résumé The-1
> Efficacité des comprimés sublinguaux d'extraits allergéniques acariens dans le traitement de la rhinite allergique aux
acariens : évaluation en chambre d'exposition environnementale > M. Roux (Antony) - Résumé The-2
> Absence de néosensibilisation lors de l’immunothérapie sublinguale (ITSL) > T. Batard (Antony) - Résumé The-3

Communications longues
> La rhinite isolée associée à la survenue d’un bronchospasme à l’exercice chez l’enfant : l’étude française des 6 villes > K. Horo (Clermont-Ferrand) - Résumé Pneu-3
> Mesure de la concentration dans l’air d’un composé organique volatil (COV), le limonène, libéré par la pulvérisation d’un mélange de 41 huiles essentielles de la gamme Puressentiel® > F. de Blay (Strasbourg) - Résumé Env-3
> Angio-oedème héréditaire de type I et II : caractéristiques cliniques et réponse au traitement par Berinert® dans une cohorte française > L. Bouillet (Grenoble) - Résumé The-4

  • Modérateurs : I. Isabelle Bossé (La Rochelle), G. Gilles Devouassoux (Lyon)
Atelier J-At2 08h30 > 11h00 Diversification alimentaire chez le nourrisson : quoi de neuf ? Salle 311-2
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Enumérer les besoins nutritionnels du nourrisson jusqu’à 12 mois
• Préciser les dates d’introduction des différentes familles d’aliments chez le nourrisson sans risque d’allergie
• Adapter la diversification chez le nourrisson à risque d’allergie
• Conduire la diversification chez le nourrisson déjà allergique

  • Animateur-Organisateur : L. Laure Imbart (Font-Romeu)
  • Expert-ANAFORCAL : A. Anne Broue-Chabbert (Toulouse) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : E. Elena Bradatan (Namur) Voir détails
  • Rapporteur : O. Oméga Raharison (Antananarivo)
Atelier J-At3 08h30 > 11h00 Pratique des tests cutanés en allergologie Salle 313
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Enumérer 4 indications des tests cutanés en allergologie
• Décrire 3 conditions principales pour la bonne réalisation des tests cutanés
• Citer 4 causes empêchant l’interprétation correcte des tests cutanés

  • Animateur-Organisateur : K. Kai Kassmann (Aix-en-Provence) Voir détails
  • Rapporteur : S. Sonia Toujani (Tunis)
  • Experts-ANAFORCAL : H. Henriette Dhivert-Donnadieu (Montpellier) Voir détails, P. Pascale Mathelier-Fusade (Paris)
Atelier J-At4 08h30 > 11h00 CAT devant une hypersensibilité aux antalgiques et antipyrétiques Salle 330-1
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Enumérer 4 principales manifestations cliniques de l'hypersensibilité (HS) aux antipyrétiques et antalgiques
• Lister les principaux éléments du diagnostic
• Décrire la prise en charge dans les différents types d'HS

  • Animateur-Organisateur : M. Monique Fontaine (Dion-Valmont) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : C. Charles Dzviga (Saint-Etienne)
  • Expert-Hospitalier : C. Cyrille Hoarau (Tours) Voir détails
  • Rapporteur : N. Naïma Daoudi-Assad (Rabat)
Atelier J-At5 08h30 > 11h00 Urticaire chronique : comment explorer, comment traiter et expliquer au patient ? Salle 336-7
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Citer les éléments indispensables d’orientation du bilan étiologique d’une urticaire chronique
• Lister les 4 principales étiologies des urticaires chroniques
• Enumérer les éléments du bilan para clinique minimal à demander en cas de persistance de l’urticaire
• Enumérer les possibilités thérapeutiques en cas d’échec du traitement antihistaminique classique

  • Animateur-Organisateur : E. Evelyne Bloch-Morot (Boulogne-Billancourt) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : M. Michel Castelain (Marseille) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : N. Nadia Ismaili (Rabat) Voir détails
  • Rapporteur : E. Evelyne Girodet (Lyon)
10h00 > 11h00 Visite commentée des affiches
J7 11h00 > 12h30 Conférence internationale du CFA 2013 Amphithéâtre Bordeaux (+retransmission Havane)
  • Modérateurs : J-P. Jean-Pol Dumur (Aix-en-Provence), B. Benoît Wallaert (Lille)
11h00 INT91 Remise du diplôme de capacité 2012 - Remise du prix Richet-Portier 11h20 INT92 Protection de l’enfant contre l’asthme et les allergies en milieu rural > E. Erika von Mutius (Münich) 11h55 INT92bis Allergies : des anticorps, des cellules, des souris et des hommes > M. Marc Daëron (Paris)
Réunions satellites RS 14h30 > 16h00 Conseil d'administration de l'ANAFORCAL Salle 353
Réunions satellites RS 14h30 > 16h00 Réunion du groupe ITS Salle 311-2
Atelier J-AtC1 14h30 > 18h30 Atelier de cadres ANAFORCAL : accompagner un groupe de pairs Salle 332-3
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Définir les principes de fonctionnement d’un atelier de groupe de pairs
• Décrire les 3 temps du déroulement d’une séance de travail en groupes de pairs
• Lister les 5 principaux sites de recherche bibliographique

  • Animateur-Organisateur : P. Pierre Grave (Vandoeuvre-lès-Nancy)
  • Expert : J. Joël Lévy (Marseille) Voir détails
  • Rapporteur : J-M. Jean-Marc Devoisins (Cholet)
Atelier J-AtC2 14h30 > 18h30 Atelier de cadres ANAFORCAL : prise de parole en public Salle 336-7
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Lister 4 principales techniques pour accrocher et maintenir l’attention en cours de présentation avec et sans support audiovisuel
• Enumérer 4 points forts d’une présentation avec et sans support audiovisuel
• Nommer les 5 canaux de la communication verbale et non verbale


  • Animateur-Organisateur : M. Michel Anton (Nantes)
  • Expert : F. François Wessel (Nantes)
J9 14h30 > 16h00 Stress et allergie Salle 342 AB
Le stress est un mot générique qui regroupe de nombreux phénomènes biochimiques, hormonaux, immunologiques, neurologiques et aussi environnementaux qui modulent les expressions de l'allergie sur les organes cibles (rhino-conjonctivite, asthme, eczéma, digestif, réactions protéiques, ...). Il agit en amont de l'allergie et peut en aggraver les manifestations. Dans l'autre sens, la maladie allergique peut générer du stress (allergie alimentaire, asthme, eczéma ...) et avoir des conséquences notables sur la qualité de vie des patients. Les mécanismes d'action du stress sont aussi complexes que les différentes formes qu'il revêt et que ses interactions avec les maladies allergiques.
  • Modérateurs : N. Nathalie Goldstein (Lille), M. Manuel Tunon de Lara (Bordeaux)
14h30 INT96 Stress comme co-facteur de l’allergie > N. Nhân Pham-Thi (Paris) 15h00 INT97 Stress comme conséquence des allergies > J. Jacqueline Wassenberg (Lausanne) 15h30 INT98 Les hypothèses physiopathologiques > G. Gidéon Lack (London)
J10 14h30 > 16h00 Actualités en Allergologie (2) Amphithéâtre Havane
Cette deuxième session d’actualités se propose de rapporter les découvertes les plus récentes dans le domaine de l’immunologie, des dermatoses de contact et de faire un point d’actualité sur les allergies médicamenteuses dont la connaissance est indispensable en pratique clinique.
  • Modérateurs : N. Nacéra Benammar-Bouayed (Tlemcen), F. Frédéric Bérard (Lyon), N. Nadia Ismaili (Rabat)
14h30 INT54 Dermatologie de contact > E. Evelyne Collet (Dijon) 15h00 INT55 Immunologie Voir détails > M. Michel Abbal (Toulouse) 15h30 INT56 Médicament > L. Lydie Guenard-Bilbault (Illkirsh)
J11 14h30 > 16h00 Les angiœdèmes bradykiniques en 2013 Salle 352 AB
Les angiœdèmes restent en pratique clinique un problème difficile sur le plan diagnostique et de la prise en charge. La caractérisation des œdèmes d’origine iatrogène dont l’évolution est capricieuse, parfois dramatique et toujours imprévue compliquent l’approche diagnostique. Les stratégies thérapeutiques se modifient. Le but de cette session est d’apporter aux cliniciens une stratégie diagnostique et thérapeutique cohérente et optimisée aux connaissances actuelles.
  • Modérateurs : V. Véronique Frémeaux-Bacchi (Paris), D. Denise Ponard (Grenoble)
14h30 INT57 Le diagnostic clinique est-il évident ? Voir détails > J-F. Jean-François Nicolas (Lyon) 15h00 INT58 Les OAN acquis iatrogènes > J. Jérôme Laurent (Bourg la Reine) 15h30 INT59 Stratégie thérapeutique en 2013 Voir détails > I. Isabelle Boccon-Gibot (Grenoble)
16h00 > 16h30 Pause
J14 16h30 > 18h00 Allergènes professionnels dans 3 secteurs à risque Amphithéâtre Havane
Il est intéressant de refaire le point des allergènes professionnels en fonction des métiers exercés. Ainsi, le personnel de santé est moins exposé aux allergènes du latex, cependant il est exposé à d'autres produits responsables de manifestations respiratoires comme les agents de nettoyage et de désinfection comme les ammoniums quaternaires.
Les métiers de la recherche continuent eux à être exposés de façon importante aux allergènes d'animaux mais également à d'autres allergènes. Enfin, les coiffeurs et les esthéticiennes sont exposés aux agents habituels mais également à de
nouveaux produits.
Le but de cette session est à la fois de montrer les allergènes classiques dans ces 3 catégories professionnelles mais aussi les cofacteurs qui peuvent intervenir, les différents tableaux cliniques que l'on peut observer.

  • Modérateurs : A. Alseny Camara (Conakry), H. Henriette Dhivert-Donnadieu (Montpellier), J-M. Jean-Marie Renaudin (Epinal)
16h30 INT70 Personnel de santé Voir détails > M-N. Marie-Noëlle Crépy (Paris) 17h00 INT71 Métiers de la recherche Voir détails > M. Maria Gonzalez (Strasbourg) 17h30 INT72 Coiffeurs et esthéticiennes > M-B. Marie-Bernadette Cleenewerck (Lille)
J15 16h30 > 18h00 Allergie à l’ambroisie : l’invasion se poursuit Salle 352 AB
L’ambroisie fait partie des espèces exotiques envahissantes recensées au niveau européen comme pouvant avoir un impact sur la santé humaine. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d'air pour que des symptômes apparaissent chez les sujets sensibilisés : rhino-conjonctivite survenant en août-septembre, la toux, asthme et parfois urticaire ou eczéma. Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation. La réalisation d’une cartographie nationale de présence de l’ambroisie a été inscrite dans le Plan national santé environnement.
Afin de renforcer la coordination des moyens de lutte contre cette plante annuelle allergisante, le Ministère chargé de la Santé et l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) ont mis en place l'Observatoire de l'ambroisie en juin 2011.

  • Modérateurs : F. Françoise Bouteloup (Lyon), M. Martine Grosclaude (Valence)
16h30 INT73 L’Observatoire de l’Ambroisie Voir détails > B. Bruno Chauvel (Dijon) 17h00 INT74 Allergènes : caractéristiques et conséquences cliniques Voir détails > B. Bruno Girodet (Lyon) 17h30 INT75 Prévention et traitement Voir détails > M. Martine Grosclaude (Valence)
J16 16h30 > 18h00 Induction de tolérance orale (session proposée par le groupe de travail Allergie Alimentaire) Salle 342 AB
L'induction de tolérance orale - ou plutôt l'immunothérapie aux aliments - constitue une avancée et un espoir dans la prise en charge des allergies alimentaires persistantes. Les mécanismes immunologiques sont mieux connus, en particulier le rôle clé des lymphocytes T régulateurs. Cette proposition de traitement demande toutefois beaucoup de rigueur dans le choix des indications, dans la définition des objectifs, et dans la réalisation et le suivi. Quel bénéfice mais aussi quel risque et comment y faire face ? Il faut encore travailler et collaborer entre les équipes impliquées dans cette voie pour progresser sur ces points. Le partenariat allergologue-diététicienne est essentiel dans la conception des protocoles et dans l'éducation du patient et de sa famille - quel aliment est autorisé, quelle quantité ? Cette session a pour objectif de faire le point sur cette nouvelle voie de traitement de l’allergie alimentaire.
  • Modérateurs : E. Etienne Bidat (Paris), I. Isabelle Henry-Daubas (Toulon)
16h30 INT76 Bases immunologiques de la tolérance orale Voir détails > P-A. Pol-André Apoil (Toulouse) 17h00 INT77 Comment, pourquoi et pour qui ? Voir détails > G. Gisèle Kanny (Nancy) 17h30 INT78 Les équivalences pour les nuls Voir détails > A-C. Anne-Christine Vilain (Lille)
Réunions satellites RS 16h30 > 19h00 Assemblées générales de la SFA, de l'ANAFORCAL, de la FFAL Salle 351
Remise des bourses de Recherche en Allergologie

Remise des prix des meilleurs posters et communications orales

Réunions satellites RS 18h30 > 19h30 Réunion du groupe Allergie Alimentaire Salle 311-2
Réunions satellites RS 18h30 > 19h30 Réunion du groupe TRAM Salle 353
Réunions satellites RS 18h30 > 19h30 Réunion du groupe de biologie CIAB-SFA Salle 313
vendredi vendredi 19 avril 2013
Réunions satellites RS 08h30 > 10h00 Assemblée générale du DUFRAL Salle 353
Réunions satellites RS 08h30 > 10h00 Réunion du GOA Salle 343
V2 08h30 > 10h00 Avancées en allergie moléculaire (session proposée par le groupe de travail Allergie Moléculaire) Salle 352 AB
L’allergie moléculaire a permis aux cliniciens de bénéficier de connaissances utiles à la prise en charge de leurs patients, particulièrement en cas de polysensibilisation et d’allergies croisées. Cette nouvelle discipline permet également de mieux comprendre certaines limites des extraits allergéniques dits globaux, de revisiter l’utilisation des tests cutanés réalisés avec ces extraits. De façon parallèle à la « marche atopique », les profils de sensibilisation moléculaire changent avec l’âge. Chez l’enfant l’évolution clinique des allergies alimentaires varie en fonction des profils de sensibilisation moléculaire initiaux. Les protéines de transfert des lipides sont des panallergènes, largement distribués dans les sources allergéniques végétales. Nous savons aujourd’hui, que La conséquence de la sensibilisation aux LTP, ne se limite pas à des réactions systémiques graves en régions méditerranéennes.
  • Modérateurs : A. Anne Broue-Chabbert (Toulouse), C. Carine Metz-Favre (Strasbourg)
08h30 INT125 Implications cllniques > F. Frédéric Bérard (Lyon) 09h00 INT126 Evolution du profil de sensibilisation moléculaire avec l’âge Voir détails > J. Joana Vitte (Marseille) 09h30 INT127 Conséquences cliniques d’une sensibilisation moléculaire aux LTP des fruits à coques Voir détails > J-M. Jeanne-Marie Perotin-Collard (Reims)
V4 08h30 > 10h00 Actualités en Allergologie (3) Salle 342 AB
Cette troisième session d’actualités se propose de rapporter les découvertes les plus récentes dans le domaine de la pneumologie, des allergies alimentaires et des maladies frontières, en médecine interne, dont la présentation clinique est souvent aux confins des manifestations allergiques.
  • Modérateurs : E. Etienne Beaudouin (Epinal), A. Ali Ben Kheder (Ariana)
08h30 INT131 Allergie aux aliments Voir détails > D. Delphine de Boissieu (Paris) 09h00 INT132 Pneumologie Voir détails > J. Juliette Chabrol (Lille) 09h30 INT133 Médecine Interne Voir détails > J-L. Jean-Louis Pasquali (Strasbourg)
Atelier V-At2 08h30 > 12h30 Arbre décisionnel en allergie médicamenteuse illustré par l'allergie aux antibiotiques Salle 311-2
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Lister les 4 éléments clefs de l’interrogatoire explorant une allergie aux antibiotiques (ENDA)
• Enumérer 3 tests validés dans l'exploration d'une allergie aux antibiotiques
• Enumérer les règles d’évictions spécifiques à chaque classe antibiotique
• Citer les 2 indications majeures d’une induction de tolérance aux antibiotiques

  • Animateur-Organisateur : D. Dominique Ortolan (Villejuif)
  • Expert-ANAFORCAL : J-P. Jean-Pierre Jacquier (Chambéry)
  • Expert-Hospitalier : S. Sylvie Leroy (Nice)
  • Rapporteur :
Atelier V-At3 08h30 > 12h30 Dermatite atopique et asthme de l’enfant : accompagner les parents Salle 313
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Établir un diagnostic éducatif
• Identifier les besoins éducatifs et les compétences des parents
• Citer les actions de soutien des parents à l’autogestion de la maladie
• Enumérer les compétences d’adaptation des parents à la maladie

  • Animateur-Organisateur : Z. Zouhaier Souissi (Tunis) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : M. Michèle Debons (Nantes) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : M. Michèle Berlioz-Baudoin (Nice) Voir détails
  • Rapporteur : M. Mariam Kebe (Nouakchott)
Atelier V-At4 08h30 > 12h30 Allergie aux poissons et aux viandes Salle 330-1
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Enumérer 3 allergènes moléculaires responsables d'allergie aux poissons ou aux viandes
• Citer 3 syndromes d'allergies croisées impliquant les allergènes des poissons ou des viandes
• Nommer 3 molécules responsables de fausses allergies aux viandes ou aux poissons
• Décrire la place des tests diagnostiques dans l'allergie aux poissons ou aux viandes

  • Animateur-Organisateur : C. Claude Nonotte-Varly (La Valette-du-Var) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : E. Emmanuelle Schneider (Wavre) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : C. Christiane Hilger (Luxembourg)
  • Rapporteur : N-K. Nafissa-Keltoum Benhalla (Alger)
Atelier V-At5 08h30 > 12h30 Allergie au soja et autres légumineuses Salle 334
A l'issue cet atelier, les participants doivent être capables de :
• Lister les différents symptômes et les particularités de l'allergie au soja
• Lister les moyens diagnostiques permettant d’affirmer cette allergie
• Citer 3 allergies croisées avec le soja
• Citer les principaux aliments pouvant être impliqués dans l’allergie au soja

  • Animateur-Organisateur : Z-E. Zine-Elabidine Laraqui (Casablanca) Voir détails
  • Expert-ANAFORCAL : S. Sylvie André-Gomez (Lyon) Voir détails
  • Expert-Hospitalier : F. Françoise Bienvenu (Lyon) Voir détails
  • Rapporteur : J. Jacqueline Neree (Fort-de-France)
10h00 > 11h00 Pause